12 novembre 2006

Vie de quartier

Histoire de partager un peu plus ma petite vie pekinoise et vous faire mieux comprendre l'environnement qui m'entoure quotidiennement, laissez moi vous presenter un peu mon quartier, que j'aime beaucoup. Il se trouve a l'ouest de Pekin, bien en peripherie.

Comme certains ont pu le voir dans l'album photo Chez oim, on ne peux pas dire que je vive trop dans la misere. La residence faite pour expatries et classes moyennes superieures est en effet tres bien equipee avec piscine, salle de gym, snooker, practice de golf, cinema et tout ce qu'on peut imaginer comme loisirs pour vivre en vase clos: tout cela bien cache derriere de jolies grilles gardees 24h sur 24h par des hommes en uniforme.

Que du bonheur donc. Un peu a la Truman Show.

Alors, n'ecoutant que mon courage et toujours dans l'esprit curieux et aventurier qui me caracterise, j'ai depuis bien longtemps passe les grilles de ma residence et suis parti a la decouverte de mon quartier. Et ca vaut bien le coup d'oeil.

Tout d'abord juste a cote de chez moi, il y a un super petit marche. On y trouve tout ce qu'on veut du riz aux epices, des semelles de chaussures a l'appareil photo jetable collector de 1987, de la chaine de velo au demi-lavabo en faience, mais surtout bien-sur des fruits et des legumes toujours plus surprenants les uns que les autres.
IMG_1931 IMG_1932

Sur le chemin, j'ai toujours le plaisir de dire bonjour a mon ami le cheval, bien sage sur le bord de la route et que les paysans utilisent pour venir vendre leur production dans la rue. IMG_1930Ils vendent le plus souvent des toutes petites pommes, des raisins et des pasteques. Il y a aussi les vendeurs de DVD qui ouvrent leur valise sur le trottoir, d'autres qui portent sur la petite remorque de leur tricycles quelques plantes, ou quelques poteries rechappees de leur voyage. En gros, je peux a peu pres tout acheter la-bas a part la viande et le poisson. C'est pas qu'il n'y en ait pas: juste a cote des fruits et legumes, il y a un hangar ou les bouchers et poissoniers se rassemblent. Seul probleme, tout etre humain dote d'un sens de l'odorat normalement developpe a une capacite a y rester de moins de 40 secondes. L'odeur y est absolument a vomir, et dans tous les cas, je ne sais pas comment cuisiner les pattes de poulet et les tetes de poissons.

IMG_1773Sinon a cote de chez moi j'ai plein de moyens de transport a disposition . Taxi et bus forcement, mais aussi les taxi-motos: en gros des gars en moto qui te proposent de te deposer et qui personnellement ne m'inspirent pas trop. Ou alors ces droles de petits engins, sortes de petites mobylettes avec des cellules pour s'asseoir tout seul a l'arriere, et conduites exclusivement par des vieux. Et c'est bien pratique parce que si tu te fais renverser, on peut t'enterrer directement dans la petite cabine. Enfin, y a les minibus dont j'ai deja parle mais qui meriteraient un roman. Des  petits bus decrepis qui te prennent et te deposent n'importe ou, avec un rabatteur qui gueule pendant tout le trajet, que tu te demandes comment ils roulent encore tellement ils sont rouilles et defonces, mais qui sont bien utiles.

Enfin il y a le metro. C'est tres rapide pour aller dans le centre, mais surtout, ce sont les vingt minutes de marche pour aller a la station qui sont un pur enchantement. Il faut traverser des petites ruelles et un quartier residentiel tres vivant ou il se passe toujours plein de choses. Et ca fait vraiment plaisir de se balader dans un endroit qui a la bonne odeur de l'authenticite et des traditions renouvelees(c'est la sequence Jean Pierre Pernault).

Sur le chemin on peut y voir des coiffeurs de rue qui assoient leur clients sur une chaise au milieu du trottoir, des couturieres avec des machines des annees 20, des cordonniers, des joueurs de dames (a la chinoise),
untitled3 untitled6 untitled4

des petits restos ou on peut manger des bons canard et de la bonne viande (surement achetee dans le hangar decrit auparavant), encore un petit marche ce coup ci bien plus rustique ou on vend les legumes a meme le sol, ou directement dans la remorque du camion...
untitled7 untitled9 untitled10

untitled5On peut aussi y acheter des tapis, apparemment livres a domicile. A noter sur la photo ci-contre, en arriere plan on peut y voir une dame qui jette une grande marmite d'huile direct dans la poubelle. Je suppose que c'est pour faire une blague aux eboueurs quand ils viennent la chercher.

Ah la la, tout cela sent bon la douceur de vivre et la vie authentique d'un quartier sans histoires. Tout le monde a l'air d'etre heureux et tranquille, l'ambiance y est bonenfant comme tout, et de jour comme de nuit on s'y sent en securite et serein. OK, ca ne sent pas le thym et le romarin mais ca a tout de meme son charme.

Voila, dans le prochain reportage, je vous ferai decouvrir le petit village de Pekin-les-Trois-Boeufs ou un agriculteur fait perdurer la tradition de pere en fils, de tresser a la main de jolis chapeaux en osier. Bonne journee et bon appetit.

Posté par Djoun à 12:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Vie de quartier

    ça va pas du tout!

    bon, Djoun, maintenant, nous savons ce que tu manges, nous savons où tu habites, nous savons à quoi ressemble le marché à côté de chez toi, nous avons même eu tout un reportage sur " comment bien faire caca en Chine "

    => mais à quand un sujet où les Franquevillais pourront enfin comprendre vraiment le fossé qu'il y a entre nos cultures : L'ALCOOL!

    tu bois quoi? tu bois où? tu bois quand? et tu bois avec qui?

    Posté par Jean Pierre, 13 novembre 2006 à 17:03 | | Répondre
  • Ca s'excite du cote du Var!

    Promis mon petit Jean Pierre, je me penche tres prochainement sur le sujet de la picole en Chine. Sachant que la population lisant mon blog est aux 3/4 alcoolique, c'est une bonne idee de sujet.

    Si comme mon fidele lecteur, vous avez aussi des questions qui vous turlupinent sur la culture chinoise, n'hesitez pas a lancer vos questions. C'est interactif cette histoire nom de nom! Je precise que seront exclues toutes requetes d'ordre pornographique ou pouvant me faire expulser par le gouvernement local.
    Merci

    Posté par Djoun, 14 novembre 2006 à 13:54 | | Répondre
  • une nouvelle idée

    que penses-tu alors d'un bon sujet sur les prisons chinoises, la censure, le contrôle de la presse?

    et que risque-t-on si on bat sa femme à mort??

    (bon, ok, c'était très con ce commentaire, la prochaine fois j'utiliserai une adresse mail différente)

    Posté par Bertrand Cantat, 15 novembre 2006 à 14:34 | | Répondre
  • 1 enfant et un chien?

    au fait, question con :

    on a tous entendu parler de la politique de l'enfant unique en Chine (décision politique assez ù%~µ@#, mais bon...)

    et il paraît qu'ils lancent aussi la politique du chien unique dans les grandes villes? (un chien par foyer)

    => info ou intox?

    Posté par Didas, 16 novembre 2006 à 09:59 | | Répondre
  • Tu lis dans mes pensees

    Incroyable, je viens d'allumer l'ordinateur et m'appretais a faire un sujet sur les chiens a Pekin, et paf! Didas me devance. C'est fou, tu lis dans mes pensees!

    Posté par Djoun, 16 novembre 2006 à 14:33 | | Répondre
Nouveau commentaire