04 novembre 2006

Question d'hygiene

Je reprends mes elucubrations sur ce blog apres huit jours bien ressourcants en famille, ou j'ai pu servir de guide a mes parents. C'etait le bon moment car au bout de 3 mois, je commencais a m’habituer et a m’etonner de moins en moins devant les specificites culturelles de ce pays. Voir la surprise de mes parents devant certains aspects de la vie a Pekin qui commencaient a me sembler normaux m'a ouvert un peu les yeux.

Les sujets sont donc nombreux mais comme on ne peut pas tous les traiter a la fois, commencons par celui qui m’a paru  soulever le plus d'etonnement cette semaine. Je n'en ai jamais vraiment parle auparavant et je preferais attendre un peu avant de donner des impressions trop hatives. Mais ca y est mon opinion est faite, je ne changerai pas, et malgre tout le respect que je dois a la splendeur de cette civilisation millenaire et au raffinement des traditions locales, il faut bien le dire : les Chinois sont des gros degueux.

Toute personne qui vient dans ce pays se doit quand meme d'etre informe car ca peut etre surprenant et il n'est pas vraiment facile de s'y faire. Moi on m'avait juste dit qu'ils crachaient dans la rue et ca ne m'avait pas paru si problematique a premiere vue. Ce qu'on ne m'avait pas dit, c'est qu'avant de cracher, le Chinois ramene bruyamment tout ce qu'il a dans le nez pour ensuite le racler plus bruyamment encore dans sa gorge afin de l'expulser sans trop regarder si quelqu'un passe a cote. Malheureusement ce son plutot peu engageant, assez rare par chez nous, rythme la journee des rues de Pekin et me provoque a chaque fois un frisson d’effroi.

Pour les ames sensibles, arretez vous la, je vais essayer d’eviter le scatho mais ca va pas etre facile car je souhaite quand meme parler des normes hygieniques locales sans trop edulcorer. Car le crachat est loin d’etre le pire des comportements. Je vous passe les rots, les pets, les eternuments main libre, la "speleologie nasale" et le mouchage a la turque qui sont le lot quotidien dans la rue. Un detail qui tue: de nombreuses personnes (notamment les chauffeurs de taxi) ont l’ongle du petit doigt incroyablement long… eh oui c’est quand meme plus pratique lorsqu’il faut aller chercher en profondeur dans de nombreux endroits.

Le rapport aux choses naturelles est beaucoup moins impregne de tabous que chez nous. Les toilettes en sont le rude reflet. Chez nous c’est pas forcement l’endroit le plus propre forcement et certaines sont un peu laissees “en jachere”, mais quand meme la plupart du temps on sent que des efforts sont faits. Ici, les toilettes sont par nature sales et donc elles se doivent de rester sales et de puer. Meme dans les restos classes, on a le droit aux chiottes turques pas propres. Et ca ne gene apparemment personne. D’ailleurs ca a meme l’air de leur faire plaisir car dans pas mal d’endroits on a la joie d’assister au spectacle de la selle en live puisqu’il n’y a pas de cloison ou il y en a bien une mais elle est translucide (!!!??).  En general, le gars qui fait son affaire, pourtant dans une situation acrobatique et inconfortable, fume sa clope et lit son journal sans sourciller. A ce sujet, je renvoies a l’article d’un autre blog qui m’avait fait bien rire et qui avait le merite de  montrer ca en photo.

Et ca c’est encore quand ils font dans les toilettes, mais ils n’hesitent pas a faire ca dans la rue. L’autre jour il y en avait un qui pissait contre un arbre juste a l’entrée de mon bureau, a l’heure de la sortie, tranquille… Les enfants font aussi souvent dans la rue, et je conseille aux touristes qui passeraient pres de la Cite Interdite de ne pas trop s’asseoir sur les hauts trottoirs le long des haies, le terrain est mine. Anecdote rigolote a ce sujet: la plupart des petits enfants n’ont pas de couches mais un pantalon avec un grand trou qui leur laisse le cul a l’air. Comme ca c’est pratique, il suffit de choisir la devanture de son magasin prefere, s’accroupir avec le gamin sur ses genoux, passer le bras sous ses jambes: vous obtenez une bien jolie fontaine qui egayera l’animation de la rue.

Les normes d’hygienes sont donc bien differentes de chez nous et je precise vraiment que ces comportements sont generalises: hommes, femmes, riches, pauvres, jeunes, vieux, ils sont tous pareils, a des degres differents bien sur mais a des degres bien loin de la Norme Francaise. Voila, desole de faire cette mauvaise pub a ce pays si agreable a vivre par ailleurs et de faire ce long article sans photos mais il fallait que ca sorte. Facon de parler…

PS: Ci dessous un exemple de la culotte trouee, responsable de la disparition de la couche des jaunes.

Copieimg11

Posté par Djoun à 15:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Question d'hygiene

    Bon appétit bien sûr

    C'est dégueulasse, non vraiment quand je lis et vois ça une heure avant d'aller manger, ça pourrait me couper l'appétit jusqu'à demain. Je sais c'est culturel et tout et tout mais là quand même, c'est absolument répugnant. Sinon, quand tu auras appris à chier accroupi tout en fumant ta clope et en lisant ton journal (en chinois bien sûr), tu nous envoie une photo...

    Posté par Flav, 08 novembre 2006 à 11:48 | | Répondre
Nouveau commentaire